AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 

 Paquerette, accordéon et pouet ! PV ENVY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Mao

✗ âge : 25
✗ messages : 16

MessageSujet: Paquerette, accordéon et pouet ! PV ENVY   Ven 29 Juin - 17:05


Exquise Mao. La friponne réajuste une mèche derrière son oreille et s'observe avec malice. Ne voit guère que deux yeux verts, à l'éclat mi maléfique, mi aliéné. Elle pince les lèvres, lève une épaule et tente de se décrocher un regard amouraché, puis timide. Se mord légèrement la lèvre inférieure, et cette fois ci s'offre un regard de biais. Une invitation, se rappelle-t-elle. Il faut que cette séduction invite le pitoyable humain dans son antre. Un peu plus de khôl alors, pour souligner cette prunelle claire. Répétition avant le grand soir.
La créature doit se glisser dans une peau soyeuse, celle de la soie rouge sang qui enveloppe déjà sa peau de spectre. Peau chaleureuse comme l'or du lourd bracelet en forme de dragon qui enserre son poignet sournois. Il lui faut répéter tout d'abord ce stupide manège. Que les hommes sont épuisants. Pourquoi faut-il d'abord ensorceler leur âme, et non pas les traîner par la peau de la nuque, sans délicatesse aucune, et les balancer dans un abyme hurlant, flamboyant et sordide, le tout avec un rire chevalin. Elle, maîtresse walkyrie, jetant un amât de chairs boursoufflées dans le précipice, pour que son diabolique créature l'accueille et lui mange la cervelle. Souvent la donzelle caresse l'idée de tous ces supplices dépeints avec tant de véracité, tant d'imagination sur des fresques barbares, ou même plus simplement dans les monuments consacrés à un Dieu compatissant.

Trêve de dérive, songe la fille. Elle jette un dernier coup d'œil à son ombrageux reflet, et ne peut s'empêcher d'offrir à l'image pétrifiée de son rôle un dernier rire méchant. Rire démesuré et inhumain. Personnification animale. Peut-être plus cri aigre que rire aigu. Son gosier d'albâtre se soulève, irrépressible. Mais voilà qu'elle avale sa salive de travers, bouleversant l'ordre de ce rire sauvage. Et sa silhouette se casse davantage qu'elle ne se courbe, mademoiselle crachote dans ce lavabo, expédiant son élégance usurpée ad patres. Des jets de salive viennent maculer la faïence blanche, et lorsque le démon retrouve finalement sa respiration, elle crache de dépit. Par terre. Enfourne une main dans une poche, judicieusement camouflée dans les plis de son accoutrement. Et en retire le trophée ultime, compagnon de toujours, réconfort dans la désolation et la lumière : l'Arlequin. Petit bonbon acidulé, il offre sa gentille mine multicolore, son charmant motif psychédélique. La fille pose son ambroisie sur le carrelage, et, avec un respect religieux, désemballe le corps du bonbon. Le plastique crisse et se frippe, avant de délivrer l'offrande, que Mao gobe sans attendre.
Déjà, çà croque sous sa dent. Elle se décroche un dernier regard, plus furibond et séduisant, et se dirige vers la porte des toilettes, qu'elle fait claquer sans pitié. Au calme hypocrite de celle-ci succède le ronflement enroué de la foule, dans le hall. Ils sont tous groupés, attendant avec extase que le spectacle ne commence. Mais il y a encore du temps. Et alors il discutent, avec cette vanité qui leur est si chère, piaillant dans leur jabot. Si fiers et pathétiques. Elle sait que là-bas, se trouve une proie. Une proie dont elle dévorera l'âme. Ce soir, c'est décidé, elle empoisonne un homme, le traîne dans son antre, comme une harpie, et le livre tout cru au diable.

Elle réprime un gloussement machiavélique avec peine. C'est plus fort qu'elle. Elle sens ses muscles traversés par la joie perverse de la trahison à venir. Elle sens la chaleur envelopper sa peau blafarde, avant goût des tourments à subir plus tard. Et l'odeur âcre des cigarettes que l'un ou l'autre de ces fanfarons méprisants lui rappelle là d'où elle vient. Diable ... Comment ne pas se sentir à l'aise en si plaisante compagnie ?

Mais alors que ses yeux cherchent dans la foule un corps chaud sur lequel elle pourrait poser ses griffes, elle aperçoit ce brun aux yeux de perle, cet homologue perfide et sournois. Ce prétendu magicien cachant une sordide réalité sous des traits angélique. Rien qu'à le voir, la bile remonte le long de son œsophage. Que fait-il là, le cher ange ? Est-il égaré ? Il n'a rien à faire ici. D'habitude, ces petits shows lui permettent de chasser, non ? Serait-ce pour saboter, une fois de plus, une fois de trop, ces si rares parties de plaisirs dévolues aux démons ? Envy l'a vue, elle n'en est que trop sûre. Sale petit hypocrite qui regarde ailleurs. Alors la petite bouffonne se décide à faire le premier mouvement, fendant nonchalamment la foule de son corps gracieux. Frôlant de bedonnantes personnes ou justes des effluves capiteux de parfum. Se plantant finalement à côté de l'élégant personnage qui la dépasse de 10cm. Que dis-je ? La nargue ! La mijaurée attrape le bras de son concurrent honni comme si c'était son cavalier tant recherché, et d'un ton sucré, lui offre les premiers mots de sa soirée.

- Alors, chère fripouille, tu as trouvé un gibier à dévoyer, ce soir, ou tu comptes juste sauver ma future proie en vulgaire crapule que tu es ? Si c'est une fois de plus le cas, permets moi de te dire que tu n'as aucune éducation, minaude t'elle en le regardant droit dans les yeux.

Je les crèverais bien, songe-t-elle. Ces deux yeux bleus, obsédants. Surnaturels. Elle les a toujours voulu. Pourquoi ? Elle pourrait s'en faire un collier. Mais, avec tout ce beau monde autour, mieux vaut rester civilisé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Paquerette, accordéon et pouet ! PV ENVY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'IMAGINARIUM ☜ :: 
LES JEUX

 :: ..Angleterre :: ..Le théâtre
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com