AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 

 Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Boy R. Damian

✗ âge : 23
✗ messages : 58

Le personnage
Style d'écriture: troisième personne
Nombre de spectacles assistés: 0

MessageSujet: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Ven 11 Mai - 18:44

En concentrant toute ton énergie quelque part dans ton corps, Boy, tu auras une concentration tellement immense, que tu te permettras les choses les moins évidentes à produire. Tel est le don dont tu as été longtemps le jouet, avec ton maquillage pâteux et tes joues roses et rondes. Cela suffit. L'heure réclame un nouveau numéro : le spectacle de la vie. Il est magnifique avec ses événements qu'on ne peut deviner, avec sa gaieté, sa folie, sa mélancolie et sa tragédie. Il y a surtout ces personnalités qui défilent le temps de l'infini. Allons cherchez ces gens-là, allons les observer des strapontins : monsieur l'ventriloque, tu ne joueras point ce soir, tu apprécieras le spectacle qui se déroule sans toi, sur la scène qui n'a finalement pas besoin de toi.

En se dirigeant vers sa loge pour se démaquiller, ne le voilà pas qu'il apperçoit une silhouette, contemplant ses marionnettes qui pleurent à terre. Je ne sais moi-même pas ce que la personne était en train de faire avant que Robert, que Boy, n'arrive.

« Non ! » lance-t-il en s'avançant vers ses pantins. Réagissant à la découverte du jeune âge de la belle personne, il continua d'un soupire : « de Dieu. » Nom de Dieu. Robert n'est pas croyant, mais il se décrit comme un homme qui a vu des choses, connu de trop nombreuses personnes et vécu assez longtemps pour finir chrétien. Mais ne vous contentez pas de hocher la tête, il vous affirmeras plus tard être le plus sceptique des terriens.
Quand à cette jeune femme... elle avait pour le moment ce petit couvre-chef qui donnait au vieil homme l'envie de le hôter pour caresser ses cheveux bruns, comme s'il voulait l'identifier. Et puis il y avait son visage blanc, découvert après sa tenue entière, comme si le destin avait songé à allonger le suspens pour qu'il puisse tomber amoureux d'un coup soudain. Ce visage, il était sûrement et déjà utilisé sur une affiche publicitaire. Une femme comme ça, forcément elle doit avoir un don une fois sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
machiavéliquement vôtre
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Glaz

✗ âge : 21
✗ messages : 34
✗ humeur : J'ai envie de rire. AHAHAH
✗ bla bla : "La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.

Le personnage
Style d'écriture:
Nombre de spectacles assistés:

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Lun 21 Mai - 19:14

La pluie tombait. Mais personne, à part moi n'y prêtait attention. Son rythme saccadé mais tout de même régulier donnait une pulsation au spectacle tout en créant une ambiance singulière.
Écouter la pluie... Quoi de mieux à faire dans ce chapiteau ? C'était ma "première" dans ce cirque ce soir. Qu'avais-je de plus à faire que d'être là, assise sur cette vieille chaise humide de la mode des années fifty ? C'était déjà tellement cruel de revoir des gens banals : juste la pire des tortures. Avait - il voulut me tester ?
Quoi qu'il en soit, j'assistais ce soir -encore- au "fabuleux" spectacle des coulisses où une agitation silencieuse régnait. J'observais les lions se faire fouetter dès qu'ils entrouvraient leurs gueules. Drôle. J'aimais aussi fixer les petits magiciens de pacotilles préparer leurs tours simplistes.

Sur scène, un vieux clown jouait ; et naturellement, comme tout auguste qui se respecte, il ne me faisait pas rire. Quand au public, il s'esclaffait sans comprendre la mélancolie, la tristesse, le spleen qui rongeait le personnage. Le vieil homme était ridicule dans son costume, avec son sourire absurde. Pourquoi le regardais-je encore ? Peut être parce que je voyais un miroir ? Non...

Ayant finit ses numéros "burlesques", je vis l'artiste s'empresser de descendre de scène et jeter ses guignols à terre. C'est à ce moment que je compris pourquoi il était différent -même s'il restait le même homme que son personnage-. Il ne souriait plus, devenait grave.
Je contemplai un moment ses marionnettes colorées. Celle au regard sadique me plaisait assez...
À peine eus-je finis de les identifier que je remarquai le regard du ventriloque posé sur moi. Je ris. Il articula deux ou trois mots que je ne pus entendre.
M'empressant de ramasser ses pantins, je me levai et m'approchai de lui tout en m'esclaffant intérieurement.
”Bien le bonjour m'sieurs. Il me semble que ces... Choses... sont à vous ?”

Monsieurs le clown, maintenant que vous êtes dénué de vos ridicules objets et expressions, vous allez commencer à faire rire la petite, pauvre, malheureuse petite Glaz...


"La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.


Dernière édition par Glaz le Sam 16 Juin - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Boy R. Damian

✗ âge : 23
✗ messages : 58

Le personnage
Style d'écriture: troisième personne
Nombre de spectacles assistés: 0

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Mar 29 Mai - 20:46



« Bien le bonjour m'sieurs. Il me semble que ces... choses... sont à vous ? »

À cet instant-là le temps s'arrête. Boy ne ressent non plus de la curiosité en savourant son regard posé sur lui mais plutôt de la retenue, une sensation de rejet total envers elle ; pas tout du tout de la répulsion, tout à fait de la terreur, comme s'il était interdit de découvrir son visage au risque d'abimer son teint.

Ces « choses ». Considère-les comme l'instrument de compétition. Monsieur l'ventriloque, vieil homme aujourd'hui, a toujours jalousé jusqu'à sous-estimer les différents artistes qui ont défilé devant ses yeux. Ses yeux seulement, car la musique, rien n'est de plus merveilleux — encore faut-il savoir la choisir.
Il y a tellement de curiosité dans le mot « chose », tellement à dire en parallèle avec la vie de m'sieurs le ventriloque. C'est triste, de devoir la réduire à ce mot.

Accroupis et les mains dans son espèce de peluche, Boy se demande ce qu'il pourrait faire de cette soirée ; C'est à lui de tracer le chemin. Commence d'abord par répondre à ton interlocutrice.
« Oui... C'est avec ceux-là, en quelque sorte, que je m'amuse », qu'il répond en maniant à peine son pantin au bois déteint. Il a perdu l'envie d'amuser la gente féminine, découragé par le préssentiment qui fait entremêler les bouts de sa cervelle. Il se lève, en interpellant la coupable de cette tourmente :

« Madame, n'avez-vous jamais entendu parlé d'un minable ventriloque qui se veut l'artiste le plus influençable ? »

Ses yeux sont ailleurs. Ils fixent la pupille de son interlocutrice mais ce n'est pas ça qu'il regarde. C'est l'image floue des photos collées au mur, celles qui représentent la carrière achevée de Robert. Achevée à ce moment précis de l'histoire.

Ma belle, Robert est fiévreux, troublé. Robert a peur.



Dernière édition par Boy R. Damian le Mer 4 Juil - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
machiavéliquement vôtre
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Glaz

✗ âge : 21
✗ messages : 34
✗ humeur : J'ai envie de rire. AHAHAH
✗ bla bla : "La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.

Le personnage
Style d'écriture:
Nombre de spectacles assistés:

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Mer 13 Juin - 16:50

« Oui... C'est avec ceux-là, en quelque sorte, que je m'amuse »

Quand le Ventriloque commença à bouger ses pantins, il sourit. Je ne pus me résoudre à faire de même. Je conservais un ton grave, peut-être même moqueur. Mes yeux noircissaient. Jouer... Rire... Prendre du plaisir à « vivre »... Quel humanisme terrible : du fatalisme ! Un frisson parcourut mon cœur. La pluie s'était arrêtée. Je voyais, à travers l'ouverture du chapiteau, le soleil se lever. Non... Je ne veux pas.

Glaz... A toi s'offre une autre vie. Une autre vraie vie. Tu peux peut-être arrêter de souffrir. Viens connaître enfin la douceur. La vie. Accèdes à cette banalité ou alors... triches ! Continues de le suivre... Cette créature. Restes sous son emprise. Et joues bien. Vas faire croire que tu changes d'avis. Tu es déjà seule alors tu peux mentir.
Espèce de misanthrope.

« Madame, n'avez-vous jamais entendu parlé d'un minable ventriloque qui se veut l'artiste le plus influençable ? »
Ce « clown » là, je l'avais déjà vu sur quelques affiches de la ville. Et, en effet, je l'avais tout de suite trouvé minable. Sans intérêt. Humain. Un pauvre type qui maniait des bouts de chiffons à merveille et qui se peignait en blanc. De quoi faire rire d'autres pauvres types. Bref, un artiste de masse. Sans intérêt.

« Bah... Bien sur que si m'sieurs. ...A plus tard m'sieurs. Je vais danser, m'sieurs. »
Je le quittais gaiement commençant à danser comme une petite folle. Misanthrope... misanthrope... J'aime être misanthrope. Et je me rendis compte que, ce n'était peut-être pas vrai. Que je ne connaissais que cette vie. Qu'il fallait que j'essaye l'ordinaire pour créer quelque chose d'extraordinaire. La vie n'existait que pour trouver ses différentes voix. Voies.

« Ah, m'sieurs... Vous voulez peut-être observer mon petit spectacle ? »


"La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Boy R. Damian

✗ âge : 23
✗ messages : 58

Le personnage
Style d'écriture: troisième personne
Nombre de spectacles assistés: 0

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Mer 4 Juil - 17:06



L'intérêt que mon clown porte sur la femme indescriptible - tellement est-elle fascinante - s'estompe vers quelque chose de plus pessimiste, vers un esprit plus laid qui voit tout en noir. Cela est passé, Boy apperçoit le visage jeune et innocent, le sourire miraculeux de cette inconnue. C'est en étant soulagé qu'il entend sa voix de nouveau, et pour l'instant rien ne semble prévenir son âme d'un quelconque danger.

« Bah... Bien sûr que si m'sieurs... A plus tard m'sieurs. Je vais danser, m'sieurs. »
Étrange femme, une créature qui se préoccupe de sa danse. Est-elle une artiste hors du commun ? Fait-elle partie d'une comédie musicale ? En tout cas, il paraît qu'elle a entendu parler de Robert. Robert et la Succube. Le Clown et la Terreur amusée, le Pantin et les Ficelles qui tracent son destin.
Quel est son nom déjà ?

« Ah, m'sieurs... Vous voulez peut-être observer mon petit spectacle ? »
demande-t-elle tandis qu'elle a commencé ses pas de danse, des pas tenus par de fines jambes. C'aurait été dommage de se quitter si vite. Son seul regard marquera à jamais les quelques années restantes de la vie de Robert. Alors oui. Si je veux apprécier le spectacle, Boy aussi.

« À vrai dire, je compte admirer tous les gens qui se tiennent à cet endroit. »
Puis il se lève, ses articulations craquent. Quelques uns de ses jouets restent au sol, leur nez écrasé, comme de pauvres petites poupées qui pleurent en suppliant qu'on ne les oublie pas, en réclamant du soin et de l'attention.

« J'attends de trouver la personne qui pourrait satisfaire un vieux professionnel comme moi. Vous, vous êtes jeune, jolie, souriante. Heureuse, j'imagine ? » Et encore beaucoup d'adjectifs à lui attribuer, et beaucoup de questions à poser à cette inconnue.
« Votre nom ? » Et il va un peu plus loin poser sur la table le jouet qu'il a gardé en main.

Pas son pantin fétiche, celui-là agonise par terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
machiavéliquement vôtre
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Glaz

✗ âge : 21
✗ messages : 34
✗ humeur : J'ai envie de rire. AHAHAH
✗ bla bla : "La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.

Le personnage
Style d'écriture:
Nombre de spectacles assistés:

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Dim 5 Aoû - 11:02

Glaz sourit mais elle ne se rend pas encore de la gravité de la chose. Si le Diable la démasque, c'est la fin. Ramenée en enfer, elle se fera torturée par l'homme qu'elle aime depuis toujours.
Mais… Glaz… n'as tu jamais rêvé de cela ?

« J'attends de trouver la personne qui pourrait satisfaire un vieux professionnel comme moi. Vous, vous êtes jeune, jolie, souriante. Heureuse, j'imagine ? »

Jeune, jolie. Souriante. Que de grands mots. Mais le pire reste Heureuse.
Glaz se glace et regarde le vieil homme. Elle a déjà les yeux mouillés. La colère monte, et monte encore. Personne ne l'avait fais pleurer jusqu'à lors.
Ou personne ne lui avait vraiment déjà parler.

Une discussion normale Glaz. Cet homme te complimente. Fais de même. C'est cela la vie : des discutions.

La jeune femme sourit poliment mais les larmes coulent. Le ventriloque les voit, c'est certain. Tant pis.

« Merci. Vous aussi vous êtes… beau.»

Glaz. Tu tentes de séduire ? Bien. Ton choix est donc de tricher.

Un silence. Finalement, le ventriloque questionne :

« Votre nom ? »

Le coeur de la danseuse bat.
Le diable, Glaz.
Mais elle l'a presque déjà oublié.
Il a donc fallut une centaine d'années pour que le destin lui tend la main.

Mais Glaz… Réussiras tu à changer ? Tu restes une démon, ne l'oublis…
Trop tard. la danseuse a décidé d'ignorer cette voix de la raison qui détruit sa pensée à elle.

« Glaz. Le vôtre ? »


"La vie nous habitue à la mort par le sommeil, elle nous avertit qu'il existe une autre vie par le rêve". E.L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
avatar

Boy R. Damian

✗ âge : 23
✗ messages : 58

Le personnage
Style d'écriture: troisième personne
Nombre de spectacles assistés: 0

MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   Mer 8 Aoû - 23:49

La créature a une manière étrange de se comporter. Elle sourit mais de tristesse. Monsieur l'ventriloque fait pleurer les dames et les enfants, et il mourra avant de leur avoir demandés pardon. En voyant des yeux sombres couler le long des joues de la jeune femme jusqu'au menton, peut-être qu'il comprendra. Faut-il vraiment que la souffrance se remarque ? Tu les vois ces larmes, Boy ? Mais moi non plus je ne sais pas ce qu'elles font là.

Votre nom ?
« Glaz. Le vôtre ? »
Ticcc, pourquoi a-t-il commencé à poser la question ? Cela fait partie des habitudes, c'est navrant.
Excusez-moi. Comment vous appelez-vous. Lisa mais j'ai aussi plein d'autres prénoms et vous. Sam. Monsieur je vous aime. Pas moi au revoir.

Le vôtre ?
« Robert Damian ! Je pensais que vous connaissiez mon nom, que vous l'aviez vu dans une mini-bio glissée dans un journal. » Hélas, on vous oublie vite, Robert. « Un peu de cidre ? » Il lui en sert déjà un fond de verre et boit le sien d'une gorge irritée.
Soudain lui vient à la pensée un projet. Vous savez, lorsque vous lisez quelque chose ou que vous regardez une publicité à la télévision : « merde, je viens d'avoir une idée. » Cette idée, c'est Glaz qui lui a donné. Glaz ? C'est un nom peu commun.

Glaz, ou l'incarnation d'une Salomé originelle, en moins innocente.

Il n'y a que Boy pour avoir des idées soudaines et suicidaires. Adolescent, c'était...
— J'ai une idée. Le premier qui saute, il a droit à 100 livres sterling pour refaire sa vie.
— 100 livres, c'est pas trop peu pour refaire 17 ans ?
— T'inquiète pas, on sera déjà morts.


« Si vous dansez j'aimerais que vous vous produisiez dans mon spectacle ! Vous incarnez la simplicité, laissez-moi le dire, la danseuse tourmentée, celle qui a mille visages ! Jouez le jeu, celle d'une dame au visage d'ange mais au coeur dur et sans pitié. »
Et si c'était vrai ?

« Vous vous nommerez Angélique. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après un tour de magie, j'ai courru dans les loges et j'ai vu la Succube.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'IMAGINARIUM ☜ :: 
LES JEUX

 :: ..Angleterre :: ..L'envers, les roulottes
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit